Retraites: Résistance partout jusqu'au retrait de la loi

Forum du site internet www.7septembre2010.fr


    FRALIB (Thé éléphant/Unilever) licencie. Déclaration UD CGT Aubagne

    Partagez
    avatar
    ramiro

    Messages : 543
    Date d'inscription : 28/09/2010

    FRALIB (Thé éléphant/Unilever) licencie. Déclaration UD CGT Aubagne

    Message  ramiro le Mer 29 Sep - 18:19

    Gémenos : Fermeture annoncée de Fralib

    182 emplois sont sur la selette à Fralib, après l’annonce de la fermeture prochaine du site.

    Unilever France a annoncé son intention de fermer son usine Fralib de Gémenos, seul site en France à fabriquer les thés Lipton et infusions Elephant, qui emploie 182 salariés, pour manque de compétitivité.

    La direction de Fralib a présenté aux représentants du personnel, au cours d’une réunion du comité d’entreprise, son projet de "réorganisation industrielle". "Après avoir étudié toutes les alternatives possibles, Unilever est contraint d’envisager l’arrêt des activités de Fralib à Gémenos".

    Problème de compétitivité pour la direction

    L’entreprise justifie ses intentions par "les difficultés structurelles d’Unilever sur le marché du thé et des infusions en Europe de l’Ouest" et les problèmes de compétitivité du site.

    Selon elle, Unilever a perdu en 6 ans 20% de ses parts de marché dans les trois zones (France, pays nordiques, Italie) où est vendu l’essentiel des productions de Fralib, face à la progression notamment des marques de distributeurs. Pour le groupe, la demande des consommateurs pourrait être satisfaite par les productions de ses usines de Bruxelles, Pologne et Grande-Bretagne, tandis que l’usine de Gémenos représente aujourd’hui 27% des coûts pour 5,1% des volumes de production européens.

    Un projet injstifié pour les syndicats

    "Ce projet est totalement injustifié, et ne tient pas la route", a réagi Olivier Leberquier, représentant de la CGT, indiquant que les personnels allaient travailler avec des experts pour faire valoir leurs arguments économiques. "L’usine est rentable. Le coût total des salaires, cotisations sociales et patronales incluses, représente 15 cents par boîte de thé ! A part travailler bénévolement, on ne voit pas ce qu’on pourrait faire de plus", a-t-il ajouté. Un nouveau CE devrait se tenir le 21 octobre.


    DÉCLARATION DE L’UNION DÉPARTEMENTALE CGT ET DE L’UNION LOCALE CGT D’AUBAGNE


    FERMETURE ANNONCÉE DE L USINE FRALIB (THÉ ÉLÉPHANT) Décision injuste, inexplicable pour les salariés

    La décision vient de tomber ! L’annonce a été faite le 28 septembre en C.E extraordinaire sur le site de Gémenos.

    Les arguments ne tiennent pas ! Ce qui est mis en avant est une restructuration du groupe Unilever, point ! Aucun argument économique crédible n’est avancé !

    La méthode est plus que contestable : une direction qui se promène avec des sacs à dos et valises remplis de dossiers, avec huissiers, gardes du corps et qui se permet même de convoquer la presse pour une explosion de violence des salariés choqués.

    Que cherche la direction ? Cette provocation orchestrée n’a qu’un seul but : mettre l’usine à feu et à sang pour accélérer le processus de fermeture. Ces agissements ne trompent personne. Les salariés sont lucides et déterminés, l’outil de travail leur appartient, c’est en ce sens que s’est tenue l’Assemblée Générale le 28 septembre à 12 H appelant au calme l’ensemble des salariés et à se projeter dans les batailles à venir.

    La CGT des Bouches du Rhône met en garde la direction de toutes tentatives visant à instrumentaliser les salariés. Elle interpelle les pouvoirs publics, le gouvernement, sur les agissements de la direction d’Unilever.

    L’entreprise est largement bénéficiaire. 15 centimes d’€, c’est le coût de revient de l’ensemble des salariés (cotisations et salaires du PDG compris) sur une boîte de thé payée 2,60 € dans le commerce. Ces arguments là, personne ne les conteste.

    Alors que la réforme des retraites voulue par le gouvernement continue d’être contestée largement par l’opinion publique, dans un contexte où les questions d’emploi et la répartition des richesses sont sur le devant de la scène, où le gouvernement multiplie les mesures pour le Medef (bouclier fiscal, suppression de la taxe professionnelle, allègements de cotisations sociales), il est impossible que le gouvernement et ses représentants restent dans l’ombre sur ce dossier.

    La CGT des Bouches du Rhône, ses Syndicats, mettent tout en œuvre en ce sens.

    Plus que jamais, elle appelle l’ensemble des salariés à s’inscrire dans les mobilisations et à participer le 2 octobre à la manifestation – 14 H 30 – Castellane, aux côtés des FRALIB et bien d’autres pour exiger un autre avenir, pour l’emploi, pour une meilleure répartition des richesses, pour une retraite digne à 60 ans.

    source : Communiqué de l’USR CGT13
    bellaciao et http://www.collectifcontrelespatronsvoyous.com/spip.php?article405



      La date/heure actuelle est Ven 19 Oct - 13:47