Retraites: Résistance partout jusqu'au retrait de la loi

Forum du site internet www.7septembre2010.fr


    Toulouse - Des nouvelles de la Halte-Santé

    Partagez
    avatar
    Kris74

    Messages : 1079
    Date d'inscription : 11/10/2010
    Age : 38
    Localisation : Annecy

    Toulouse - Des nouvelles de la Halte-Santé

    Message  Kris74 le Lun 14 Fév - 8:34

    Compte rendu des entretiens entre la Mairie de Toulouse, la direction générale du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) et la délégation pour le maintien de la Halte-Santé en centre ville.

    La délégation est composée du Comité de Défense de l’Hôpital Public (CDHP), du collectif Inter-Associations, du collectif des Morts de la rue « Goutte de Vies », du syndicat CGT et des représentants du personnel de la Halte-Santé.

    Toulouse, le 8 février 2011

    Madame, Monsieur

    Vous avez été nombreux : usagers, élus, partenaires, citoyens… à manifester de manière très précise, volontaire et engagée votre soutien au maintien de la Halte-Santé au centre ville de Toulouse. Cette mobilisation forte par les réseaux virtuels (lettres et pétitions) mais aussi par votre présence physique lors de la manifestation de soutien du vendredi 28 janvier semble porter ses fruits.

    1) Côté Mairie.

    Dès le vendredi matin et juste avant notre rendez-vous à l’entrée de l‘Hôpital La Grave, Monsieur le Maire de Toulouse, Pierre Cohen avait demandé à ses adjointes Claude Touchefeu (Social) et Monique Durrieu (Santé) de recevoir notre délégation. La rencontre a été franche et cordiale. Elle a permis de lever quelques malentendus et notamment le principal celui de considérer que le projet sur Purpan était transitoire pour une installation en 2014 sur Claudius Régaud et recueillait de plus l’assentiment de tous. Elles ont pris acte du caractère définitif de ce projet, concédé de son inadéquation avec son public. Elles ont entendu et compris les inquiétudes des usagers, des partenaires et de l’équipe de la Halte-Santé d’une mise en danger du sens même de ce projet. Nous avons largement pu démontrer par l’accueil de la Zone Thibaud à quel point les personnes en grande précarité ne quittent pas le centre ville et que tout projet excentré est voué à l’échec dans l’accueil de ce public.

    Me Touchefeu et Me Durrieu se sont engagées à représenter ce dossier à Monsieur Cohen. Elles se sont dites ouvertes à toutes nouvelles propositions tendant à rapprocher la Halte-Santé du centre ville. Les membres de la délégation ont présenté un projet alternatif sur La Grave à moindre frais et surtout plus adapté.

    La délégation a demandé que le Maire de Toulouse puisse, en tant que président du Conseil de Surveillance du CHU de Toulouse, intervenir à la hauteur de ses responsabilités pour défendre et relayer cette parole par un geste politique et solidaire.

    2) Côté CHU

    Me Hannon, chef de cabinet du directeur général du CHU et directrice du site de La Grave nous a reçus dès le vendredi après-midi. Elle a écouté attentivement nos différentes requêtes puis nous a précisé que le directeur général, Monsieur Romatet nous recevrait dès le lundi suivant.

    Monsieur Romatet nous a reçu seul et a établi avec la délégation un dialogue franc, technique et ouvert. Il a fait part du projet de reconversion du site de La Grave en faisant valoir ses contraintes. La principale étant que pour accompagner la revalorisation du site, il est nécessaire de le « dévitaliser » et que le maintien de locaux à sommeil couterait trop cher compte tenu des exigences en matière de sécurité incendie (présence de 2 personnes 24h sur 24h soit une équipe de 10 personnes. Le bâtiment Sainte Germaine quand à lui étant éloigné du cœur historique (autour de la Chapelle) l’installation provisoire de la Halte-Santé pourrait y être envisagée si une commission de sécurité le validait. L’installation dans tout autre endroit de La Grave ne semble pas pouvoir être négociée compte tenu de ses exigences.

    En résumé, il nous a précisé plusieurs points :

    Le bail de Purpan n’est pas encore signé.

    Il mesure les modes de vie, les besoins des usagers de la Halte-Santé, la proximité nécessaire de ce service avec son public, la spécificité de ce lieu et sa fonction symbolique au sein du CHU.

    La Halte-Santé sera installée à Claudius Régaud (après son déménagement au cancéropôle, prévu vers 2014). Il prendra contact avec la direction de Claudius Régaud pour envisager la faisabilité de cette installation sur une partie du bâtiment qui pourrait être plus indépendante, rue Piquemil.

    Il peut envisager une solution transitoire sur le bâtiment Sainte Germaine à condition qu’une commission de sécurité indépendante donne son feu vert. La visite se ferait en présence du Comité d’Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail, des syndicats et des représentants du personnel.

    Il s’engage à régler ce dossier rapidement dans les semaines à venir.

    Enfin dès le lendemain et de manière publique, lors de ses vœux au personnel du CHU, le Directeur Général affirme :

    « Le site de la Grave où nous préparons la reconversion progressive des bâtiments historiques en site culturel, sous l’égide de la Mairie de Toulouse (…) où nous pensons progressivement le projet de santé qui se poursuivra et s’intensifiera, dans son volet social : PASS et Halte-Santé (…). Nous allons tenter de ne pas tomber dans cette organisation sans tête et sans cœur. Je voudrais dire à cet égard à ceux qui se sont inquiétés récemment sur la question de la Halte-santé que le CHU a été, est et sera au rendez-vous de la solidarité. (…) »

    Nous prenons donc aujourd’hui acte des différents engagements et propos des responsables politiques et institutionnels et sommes satisfaits de l’écoute et de l’attention porté à notre argumentation pour le maintien en centre ville d’un service public qui a fait ses preuves, destiné aux plus démunis.

    Nous réaffirmons aujourd’hui que le maintien d’un tel service au cœur de la ville est non seulement une nécessité vitale pour certain de ses résidents mais aussi un symbole fort au regard de la cité en général et de l’histoire du site de l’hôpital La Grave en particulier.

    Nous espérons aujourd’hui une issue favorable à ces négociations et restons mobilisés et vigilants.


      La date/heure actuelle est Lun 17 Déc - 10:03