Retraites: Résistance partout jusqu'au retrait de la loi

Forum du site internet www.7septembre2010.fr


    Monoprix Marseille: le conflit dure et s'enducit

    Partagez
    avatar
    Xavier Marchand

    Messages : 63
    Date d'inscription : 27/09/2010

    Monoprix Marseille: le conflit dure et s'enducit

    Message  Xavier Marchand le Lun 27 Sep - 17:30

    Ils faisaient figure de symbole hier au sein du cortège qui défilait pour une autre réforme des retraites. Depuis une semaine, la moitié des salariés du Monoprix du Prado sont en grève, rejoints avant-hier par leurs collègues de la rue de Rome et hier par ceux de Castellane, autour de revendications communes : « une révision des classifications, une véritable augmentation de salaire, le passage aux 35 heures des salariés qui le souhaitent et le paiement des temps de pause« , détaille Samie Sekaoui, déléguée syndicale CGT à la rue de Rome. Avec en plus dans le cas du Prado des places de parking qui évitent de payer le parcmètre tous les jours…

    Monopaie

    La suite en ligne ici:
    http://www.marsactu.fr/2010/09/24/monoprix-marseille-le-conflit-dure-et-sendurcit/
    avatar
    ramiro

    Messages : 543
    Date d'inscription : 28/09/2010

    Ales. Des employés de Monoprix débrayent

    Message  ramiro le Sam 9 Oct - 11:08

    RAPPEL : Hier, des salariés du magasin ont dénoncé leurs conditions de travail ainsi que la réforme des retraites

    de Julia RAZIL

    « Nous sommes en colère ! » , lançaient hier les 13 salariés (sur 20 présents) en grève du magasin Monoprix. Ils ont débrayé pendant près d’une heure avant d’être reçu par leur direction. « Notre ras-le-bol est dû à plusieurs réalités. La première, c’est qu’un poste de caissière a été supprimé. La CDD n’a pas été reconduite alors qu’elle occupait ce poste depuis deux ans. Et pour nous, c’est un surcroît de travail », a expliqué Martine Pages, déléguée du personnel.

    Une situation qui s’ajoute à « des salaires de misère », ainsi qu’à « desconditions de travail de plus en plus pénibles. Nous sommes managés de plus en plus sévèrement. Nous sommes surveillés et on nous fait très bien comprendre que nous sommes incompétents. » Un contexte qui aurait engendré plusieurs dépressions. « On n’est pas encore au niveau deFrance Télécom. Mais c’est un sentiment de mépris qui se dégage de tout cela. » Ces revendications s’ajoutent à celle de la réforme des retraites. « Un appel à la grève reconductible est à envisager », continue Martine Pages.

    Actuellement, c’est un mouvement social d’ordre national que connaît Monoprix. « Les employés de trois magasins de Marseille sont en grève depuis une vingtaine de jours. Nous sommes solidaires avec eux. » La direction du Monoprix d’Alès n’ayant pu répondre aux requêtes de ses employés, ces derniers attendaient hier, une réponse de la direction nationale. « Si cela ne les satisfait pas, ils sont prêts à débrayer de nouveau demain (Ndrl : aujourd’hui) », a annoncé en fin de journée Olivier Bireaud de la fédération du commerce et des services CGT.

    Du côté de la direction nationale, on ne s’alarme pas, « les employés ayant repris leurs postes dès le milieu de la journée. Il n’y a eu pour le moment aucune discussion. Si discussion il doit y avoir, ce sera avec les instances représentatives. »

    http://www.midilibre.com/articles/2010/10/09/ALES-Des-employes-de-Monoprix-debrayent-1414037.php5

      La date/heure actuelle est Lun 17 Déc - 17:16